Un voyage immobile
faire tressaillir le temps sur la toile, quand la lumière se sépare sur l’arête des volumes ; c’est l’espace en mouvement qui ...s’arête ... se déchire en ombres et lumières.
23 octobre 2012 - matin été- format 170 x 170 cm acryl - réservé